Vidéos

D’une altitude moyenne de 800 m, le plateau de Millevaches est un grand espace granitique aux confins du Massif Central. On surnomme parfois cette région « le Château d’eau de la France ». Il faut dire qu’on y trouve un nombre impressionnant de lacs, de cours d’eau, mais également de tourbières. C’est d’ailleurs dans l’une d’entre elles, la tourbière du Longeyroux, la plus vaste du Limousin, que nous rencontrons Lise Rolland et Fabrice Merhand. Ils sont les héritiers de cette tradition très ancienne qui valorise au mieux les terres et les pâturages en tenant compte des cycles saisonniers et des contraintes climatiques. La transhumance, qui consiste à emmener les troupeaux en montagne pour libérer les terres du bas afin d’y récolter du foin et le stocker pour l’hiver, est la clé de voûte du pastoralisme.

Au sud du plateau de Millevaches, le massif des Monédières fait partie de la Montagne limousin. Monédières signifie «Monts du jour» appellation due aux jeux de lumières que le massif nous offre à toutes saisons et plus encore à la fin de l’été lorsqu’il est couvert de bruyères. Cédric Deguillaume, de la Ferme des Monédières, est un éleveur impliqué et actif. Avec son troupeau de brebis limousines, il participe à l'entretien et à la préservation du paysage.